3 mythes sur les bonnes pratiques alimentaires

Sur notre blog dédié à l’alimentation saine, nous avons voulu traquer quelques mythes sur les bonnes pratiques alimentaires qui ont la vie dure pour voir qu’une alimentation saine et équilibrée n’est pas toujours composée des aliments que l’on pense.

 

Céréales, lait et jus d’orange : la combinaison parfaite pour le petit déjeuner ?

À en croire les publicités et emballages, il faudrait manger un laitage pour le calcium et un fruit pour les vitamines au petit-déjeuner pour avoir une alimentation saine. Pourtant, ces aliments ne sont pas conseillés. En effet, le jus d’orange est riche en fructose, le « mauvais sucre » qui va se transformer en mauvaise graisse et le lactose contenu dans le lait est une autre forme de sucre. Il faut éviter les glucides (biscottes, céréales, etc.) qui vont se transformer en glucose. Tout ce sucre peut entraîner une baisse d’énergie dans la matinée et une prise de poids. Privilégiez plutôt les protéines et les bonnes graisses qui vont réduire la sensation de faim au cours de la journée. Même si cela peut paraître étonnant au premier abord, le petit déjeuner idéal est composé d’oeufs, avocat, saumon, jambon, olives, fromage, fruits à coque ou crudités.

Manger light est bon pour la santé

C’est un des mythes les plus courants, on pense qu’en achetant des produits allégés, on va perdre du poids et manger plus sain. En réalité, pour compenser la graisse des aliments, les industriels ajoutent des sucres ou des édulcorants artificiels tels que l’aspartame qui vont renforcer la sensation de faim. Il vaut mieux donc opter pour les produits contenant des graisses qui vous donneront une sensation de satiété mais avec modération plutôt que de choisir des produits allégés.

Une alimentation trop riche en protéine est mauvais pour les reins

Là encore, on pense à tort que manger trop de protéine est mauvais pour la santé. En réalité, une alimentation riche en protéines et céréales permet de diminuer la pression artérielle, le taux de cholestérol et les risques de maladies cardiaques. Les protéines rendent les os plus solides (contrairement au lait pour lequel aucune étude ne démontre à ce jour ses effets) et diminue les risques de fractures. De même, aucune étude ne montre le lien entre la consommation élevée de protéine et les problèmes de reins, sauf pour les personnes souffrant d’insuffisance rénale mais là encore la diminution des apports n’a pas montré ses effets bénéfiques.

En conclusion, alimentation saine ne rime pas forcément avec privation. Nous espérons que nos conseils vous ont aidé à y voir plus clair car il est parfois difficile de savoir qui croire, tellement certains mythes peuvent avoir la vie dure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *