Les protéines végétaliennes : ce que vous devez savoir

  • 6 mai 2021
  • Modifié le : 6 mai 2021
  • Alimentation
  • 0 commentaire

Depuis longtemps, les protéines sont liées à la source la plus connue : la viande. Cependant, ils ont toujours existé dans le monde végétal. Ces protéines d’origine végétale sont à nouveau à l’ordre du jour par le plan d’équilibre alimentaire, ainsi que par les régimes végétaliens et végétariens. Il ne faut jamais mettre en exergue les avantages de ce régime. Cependant, il est important de modifier le régime alimentaire pour lui fournir des éléments provenant de différentes sources, notamment des protéines. Pour rappel, les protéines sont l’une des composantes de base du corps humain, pas seulement chez les sportifs. Voici donc toutes les informations que vous devez savoir sur les protéines végétales.

Qu’est qu’une protéine végétale ?

Comme son nom l’indique, les protéines végétales proviennent d’éléments végétaux, de sorte que leurs sources sont très diverses. Par opposition aux protéines animales dans les produits animaux (comme la viande et les produits laitiers), ils contiennent entre autres de la vitamine B, des antioxydants, des micronutriments (vitamines, minéraux, oligoéléments, antioxydants), des fibres et un faible indice glycémique. C’est-à-dire que les protéines végétales sont obtenues à partir de plantes ou d’autres protéines végétales, mais pas un animal.

Le secret d’une protéine végétalienne complète est de combiner des protéines organiques de différentes sources. Il a été prouvé que la combinaison de protéines de pois et de riz brun fournit des protéines de la plus haute qualité, qui comprennent tous les acides aminés essentiels.

En fait, toutes les protéines végétales, à l’exception du soja, sont dépourvues d’au moins un acide aminé essentiel. Lorsqu’ils sont combinés, ils les contiennent complètement et forment une protéine complète.

La source des protéines végétales est faible teneur en matières grasses

En plus des glucides complexes spécialement fournis par les céréales et les légumineuses (l’indice glycémique varie considérablement), les sources de protéines végétales ont également l’énorme avantage d’une faible teneur en matières grasses. Le principal inconvénient de nombreux produits d’origine animale est leur saturation et leur teneur élevée en matières grasses.

À noter que les oléagineux sont très riches (50 % à 60 % de matière grasse), mais dites graisses insaturées (par rapport aux deux autres types de graisses, elles sont neutres : saturées [à éviter] et beaucoup moins saturer [par exemple, la protéine Vegan au chocolat sont recommandés].

Une source suffisante de nutriments

Vous devez savoir que même dans le cadre d’un régime végétalien, vous pouvez obtenir suffisamment de protéines pour répondre à vos besoins caloriques. L’American Dietetic Association et l’Association canadienne des diététistes sont d’accord. Selon ces autorités du domaine de la nutrition, les protéines végétales et les plantes peuvent répondre aux besoins nutritionnels de chacun. Cependant, les besoins énergétiques doivent être pleinement satisfaits et les aliments à base de plantes doivent être diversifiés et équilibrés.

En une journée, nous pouvons répondre à tous nos besoins en acides aminés essentiels grâce à une variété de plantes. Ensuite, l’équilibre alimentaire sera basé sur la distribution équilibrée des nutriments sans faire d’excès. Pour les protéines, l’apport nécessaire est compris entre 11 % et 15 %. Pour les glucides, nous recommandons un ratio de 50 % à 55 %. Enfin, pour les lipides, le ratio dont nous parlons est de 30 % à 35 % [apport nutritionnel recommandé pour la population française, ANC, 2001]. Par conséquent, il est possible de ne manger que des plantes et d’assurer une alimentation équilibrée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *