Manger les produits de saison : une pratique qui présente de multiples avantages

Meta title :

Meta description :  

La majorité des Français ont perdu l’habitude de consommer des aliments de saison. En effet, certanis fruits et légumes sont présents ailleurs, en mangeant selon la saisonnalité, les consommateurs participent à la sur les étals des supermarchés tout au long de l’année. Pourtant, de nombreux médecins et nutritionnistes déconseillent cette pratique du fait de sa conséquence sur la santé. Par croissance de l’agriculture locale.

Consommer des produits de saison : une solution pour mieux préserver sa santé

À force de trouver certains fruits et légumes tout au long de l’année, beaucoup oublient que la production de ses aliments dépend entièrement de la saisonnalité. Certains produits prospèrent en hiver tandis que d’autres ne poussent qu’en été. Et consommer ces mets de saison ne présente que des avantages. Récoltés à maturité, les produits conservent toutes leurs qualités gustatives. Ce qui permet de cuisiner des plats à la fois savoureux et parfumés.

De même, les phases de croissance des végétaux sont respectées. Ainsi, ils gardent tous leurs bienfaits nutritionnels. Sans compter que l’usage des pesticides reste limité. En effet, l’utilisation de cette substance est particulièrement nécessaire lorsqu’on cultive des fruits et des légumes hors-saison et sous serre. Elles aident à préserver la pousse des plantes.

Enfin, beaucoup de consommateurs préfèrent préparer des recettes de saison afin de soutenir l’agriculture locale et bio. La plupart de ces produits proviennent effectivement des zones d’exploitation françaises. Ainsi, on peut facilement trouver ces ingrédients sur le marché, dans les maisons de production ou sur les sites spécialisés en vente directe. Et contrairement aux idées reçues, les prix sont particulièrement abordables, car on achète directement chez le producteur.

Cuisiner avec des ingrédients de saison : quelques idées de recette pour l’hiver et le printemps

Manger de saison est donc bénéfique pour la santé, la planète et pour l’économie locale. De plus, selon la période, le choix des produits reste large, ce qui permet de varier son alimentation au quotidien. Ainsi, si l’été est propice à la production des fruits et légumes légers et juteux, en hiver, les aliments consistants et riches en nutriments essentiels foisonnent. On profite alors de l’arrivée des panais, des patates douces et betteraves pour réaliser des potages, des quiches ou des rôties. En associant ces ingrédients avec du fromage, des œufs ou des tofus, il est possible de préparer une délicieuse recette végétarienne de saison. Par ailleurs, le début avril marquera la saison des champignons. Aliments incontournables du printemps, ils se prêtent à la préparation de diverses spécialités. Selon les préférences de chacun, on peut faire une pizza aux champignons shiitaké, les cèpes poêlés à la plancha ou encore des nouilles chinoises dinde et champignon shiitaké. Enfin, ceux qui recherchent des plats simples à réaliser peuvent facilement reproduire la recette des pâtes aux girolles et à la sauge.

De même, cet ingrédient intègre aussi les plats à base de viandes. Sautés, mijotés ou cuits au four, les amanites des Césars, les pieds de mouton et les coulemelles se marient parfaitement avec les filets de zébus, les escalopes de porc ou les blanquettes de veau. On veillera ensuite à ajouter des fines herbes pour parfumer l’assiette avant le service.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *