Le moringa – Un superaliment

  • 22 septembre 2020
  • Modifié le : 22 septembre 2020
  • Santé
  • 0 commentaire

Notre santé dépend beaucoup de notre alimentation. Pour la préserver, il convient de se nourrir de manière équilibrée, pas trop mais avec des aliments à forte valeur nutritionnelle.

Les superaliments sont chargés en nutriments, minéraux, vitamines, protéines et acides gras indispensables au bon fonctionnement de notre organisme.

La liste des superaliments est longue. Parmi ceux-ci, nous pouvons citer les graines (chia, lin, chanvre), les algues telles que la spiruline ou encore les herbes et plantes telles que le maca ou le gingembre.

Le superaliment que nous avons choisi de vous présenter dans cet article est le moringa oleifera.

Le moringa oleifera, c’est quoi ?

Le moringa oleifera est un petit arbre (de 70 centimètres à 1 mètre) présent à l’état naturel dans les régions tropicales d’Asie et d’Afrique. Par bonheur, cet arbre pousse à l’état naturel dans toutes les régions où la malnutrition et la famine sont répandues.

Les feuilles et les fruits de cet arbre sont consommées. Ce sont toutefois les feuilles de cet arbre qui présentent les plus fortes propriétés nutritives. Broyées, puis séchées, ces feuilles sont utilisées en soupe, en tisanes ou en condiments pour accompagner les plats pauvres en protéines ou calcium (farine de maïs, manioc, riz, mille ou autres céréales).

Un superaliment

Souvent comparé à la spiruline, le moringa oleifera apporte pourtant un nombre de nutriments beaucoup plus élevé. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) encourage sa culture et sa consommation dans les pays où la famine et la malnutrition est répandue.

Les principaux nutriments contenus dans le Moringa :

  • 25g de protéines pour 100g de Moringa,
  • 7 fois plus de fer que dans épinards,
  • 14 fois plus de calcium que dans le lait,
  • 4 fois plus de potassium que dans les bananes,
  • 4 fois plus de vitamine C que dans les oranges
  • 4 fois plus de fibre que dans le blé.

Les bienfaits du Moringa

Le moringa comble les carences en micronutriments car il est source de protéines, calcium et vitamines. Il est donc fortement recommandé les vegans et les personnes sous régime alimentaire.

La consommation de Moringa donne de l’énergie et de l’endurance. Elle accompagne donc les performances sportives.

Elle réduit le cholestérol et aide à réguler le système alimentaire grâce à ces polyphénols (antioxydants).

Posologie – Contre indications

Comme toutes les plantes médicinales, l’excès de consommation de Moringa peut entraîner des troubles, notamment de diarrhées.

Une consommation de 1 à 2 cuillères à café (2 à 4 grammes) par jour et par personne suffit à faire le plein de nutriments essentiels à l’organisme.

La consommation de Moringa est déconseillée aux femmes enceinte ou allaitantes (teneur excessive en vitamine A) et aux personnes souffrant d’hypoglycémie ou déjà en traitement médicamenteux contre le diabète (le moringa réduit le taux de sucre dans le sang)

La préparation du Moringa

Il existe de nombreuses manières de consommer le Moringa (en infusion ou en condiment). En infusion, afin de limiter l’amertume (goût entre l’épinard et le cresson), nous vous invitons à la mélanger avec un thé vert nature ou parfumé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *