photographie de différents parfums d'huiles essentielles en aromathérapie

Le pouvoir des huiles essentielles : conseils et bienfaits

Accessibles auprès des distributeurs spécialisés (pharmacies, parapharmacies) tout comme auprès de la grande distribution, les huiles essentielles peuvent être l’alternative à certains médicaments. Elles ont fait leur preuve au fil des siècles en apportant à l’homme la solution à des problèmes aussi divers que les affections cutanées, la grippe ou encore le stress. Et la liste est longue.

Quelle huile essentielle pour quel problème ? 

Les huiles essentielles sont si nombreuses et les domaines d’actions si larges qu’il n’est quasiment pas possible de toutes les traiter. Nous nous concentrerons donc sur un petit nombre, qui peuvent vous être utiles au quotidien.

Grippe : une personne victime du virus de la grippe peut se tourner vers l’huile essentielle de Ravintsara, d’encens oliban ou encore d’épinette noire pour donner un coup de boost à son système immunitaire et soulager considérablement alors les symptômes affaiblissants de l’état grippal.

Stress : combattre le stress et retrouver un bien-être perdu peut se faire à l’aide de l’huile essentielle d’ylang-ylang, de lavande ou encore de camomille. Les subtilités dégagées par ces plantes vont en effet directement apaiser les émotions perturbées au niveau des longueurs d’onde qui les concernent.

Par ailleurs, certains effets du stress déjà sévissant, comme l’eczéma et la migraine, peuvent être atténués par les mêmes huiles.

Troubles musculaires : même les troubles musculaires comme les crampes et les torticolis peuvent être évités en éliminant à temps les tensions musculaires au moyen des huiles essentielles dites spasmolytiques. Parmi ces dernières figurent les huiles essentielles de romarin, de menthe et d’aneth.

Etat dépressif : Si l’on souhaite éviter de tomber dans la dépression passagère, en début d’année avec le manque de lumière ou à cause d’une longue période d’anxiété, faire appel à l’huile essentielle d’épinette noire, de giroflier ou de pin sylvestre peut être salutaire.

Avec sa double action sur le psychisme et le physique en effet, ce genre d’huile essentielle est qualifié d’anxiolitique.

De nombreux virus, bactéries ou symptômes peuvent être anéantis ou soulagés par les huiles essentielles.

Avec l’huile essentielle de bois de rose par exemple, vous pouvez traiter les maladies broncho-pulmonaires et avec l’huile essentielle de santal blanc, vous pourrez soulager les symptômes de l’infection urinaire. Diffuser une huile essentielle de cèdre de l’Atlas vous permettra d’assainir l’air intérieur d’une pièce tout en désodorisant zones plutôt confinées.

Comment utiliser les huiles essentielles ?

L’utilisation des huiles essentielles se fait de plusieurs manières. Tantôt en fonction de la maladie à traiter, tantôt en fonction du bienfait recherché, l’essence aromatique peut être utilisée par voie cutanée, par voie pulmonaire ou par voie interne.

Goutte d'huile essentielleEn outre, elle peut être utilisée en cuisine, diluée dans les préparations culinaires. La résolution des problèmes cutanés avec les huiles essentielles requiert des méthodes comme l’application locale, le massage ou friction, l’onction et l’ajout à l’eau de bain. S’il s’agit de combattre des virus ou des bactéries, utiliser la voie pulmonaire est ce qui est le plus conseillé pour extraire les bienfaits de l’essence aromatique. Pour cela, plusieurs méthodes peuvent être utilisées, à savoir l’olfaction, l’inhalation et la diffusion. Pour faire évaporer ou diffuser l’huile essentielle, la seule règle à respecter afin de ne pas détruire ses molécules aromatiques est de ne jamais recourir à une technique qui fait intervenir le chauffage. En cuisine, la même règle s’applique. Visant une efficacité accrue, l’ingestion d’huile essentielle avec du miel, du sucre, un corps gras ou de l’huile végétale peut être conseillée, toutefois, cela n’est pas exempt de danger en raison de la toxicité de certaines huiles, ce qui conditionne cette pratique à l’avis d’un spécialiste.

Le dosage des huiles essentielles

flacon d'huile essentielleL’application, l’ingestion tout comme l’inhalation des huiles essentielles se font évidemment dans le respect d’un certain dosage et ce dosage dépend essentiellement de l’âge de l’utilisateur.

En application locale par exemple, on applique généralement 2 gouttes d’huile essentielle avec de l’huile végétale pour un enfant tandis qu’il en faudra 3 à 4 gouttes pour un adulte et seulement 1 goutte pour un bébé.

En massage tout comme en cosmétique, il faut mesurer en pourcentage. Toujours à diluer dans une huile végétale pour le massage, il faut 3 à 5 % d’huile essentielle pour un adulte, 3 % pour un enfant et 1 % pour un bébé. En cosmétique, il faut mélanger avec une huile ou une crème 1 % d’huile essentielle pour un enfant et 1 à 2 % pour un adulte.

Le cas de l’application capillaire est un peu différent car il suffit de mélanger 3 à 5 gouttes d’huile essentielle avec le shampoing utilisé sinon verser quelques gouttes directement sur le cuir chevelu à sec avant de laver.

En ce qui concerne l’utilisation par voie pulmonaire, le dosage est de 2 à 4 gouttes d’huile essentielle à mettre dans de l’eau chaude pour l’inhalation. En diffusion, le dosage varie à la fois suivant le type de diffuseur et le volume de la pièce à assainir.

Conclusion

L’huile essentielle est une solution qui s’intègre naturellement dans la vie de l’homme moderne attentif à sa santé. L’aromathérapie séduit de par la vaste palette de parfums dont elle est constituée et les applications possibles. L’intérêt réside aussi dans le fait que, bien souvent, la prise de médicaments traditionnels s’accompagne d’effets secondaires. Certains préfèrent donc se tourner dans certains cas vers ce type de médecine alternative. Toutes les huiles sont différentes de par leurs substances qui les composent et il faut donc les traiter différemment. L’aromathérapie ne prétend pas se substituer à toutes les solutions médicales, toutefois, elle s’avère une solution efficace de prévention et de soulagement de nombreux symptômes, mais aussi de guérison. Pour cela, comme pour n’importe quel traitement, il faut bien sûr respecter les dosages et la posologie préconisés par les professionnels de santé.

Comme pour n’importe quel produit composé avec des produits végétaux, les huiles essentielles peuvent être soumises à des traitements chimiques. Vous pouvez donc vous tourner vers les huiles essentielles bio pour éviter toute présence de pesticides. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter la section guide des huiles essentielles de Wikipédia, qui référence un grand nombre de substances existantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *