Les traitements de ronflement

  • 2 décembre 2020
  • Modifié le : 2 décembre 2020
  • Santé
  • 0 commentaire

La survenue de ronflement intervient chez certains adultes lors de la relaxation des muscles en phase de sommeil. Le bruit émis est engendré par la vibration du pharynx suite au rétrécissement anormal du conduit respiratoire. Plusieurs causes ont été identifiées à la ronchopathie dont le surpoids, les obstructions de voies nasales, l’âge, l’alcool, le tabac, etc. Les palliatifs existants à l’heure actuelle vont de l’adoption de mesures d’hygiène à un traitement médical en passant par les remèdes naturels.

L’adoption de nouvelles habitudes d’hygiène de vie

Suivant la cause et le stade d’évolution où se trouve le mal, l’avis d’un spécialiste santé est requis pour la prescription d’une solution ronflement. Toutefois, l’observance de quelques mesures d’hygiène a été reconnue efficace par les praticiens pour réduire voire arrêter les ronflements de type simple.

Le tabac étant connu pour ses effets inflammatoires sur les voies respiratoires, il a été identifié comme un potentiel facteur aggravant du ronflement. L’arrêt de la cigarette est donc recommandé comme solution ronflement. Il en est de même concernant la prise d’alcool, en particulier les soirs avant le coucher. L’utilisation de somnifères est également à proscrire, car ces molécules sont susceptibles de provoquer un trop grand relâchement musculaire, source de ronflement.

Les personnes souffrant de surpoids sont généralement exposées à une congestion de l’arbre respiratoire lorsqu’elles sont couchées. Adopter un régime alimentaire adapté à un bon équilibre physiologique et s’adonner aux exercices sportifs régulièrement les aideraient à retrouver un confort thoracique optimal. Par ailleurs, dormir sur le dos peut être à l’origine de la plupart des épisodes de ronflement diagnostiqués. Dans ce cas précis, votre médecin vous donnera les conseils idoines pour rester étendu sur le côté pendant votre repos.

Les thérapies médicales

En cas de ronchopathie modérée ou sévère, une analyse médicale approfondie s’impose. Elle peut aboutir soit à la nécessité d’une intervention chirurgicale ou à une solution ronflement basée sur la pose d’appareils spécifiques.

Le recours aux traitements chirurgicaux

Lorsque votre bilan ORL révèle une anomalie au niveau de la cloison nasale ou des végétations, l’intervention du chirurgien devient indispensable. C’est le cas également lorsque le diagnostic préconise la réalisation d’une amygdalectomie. Dans l’éventualité où le spécialiste traitant ne décèle aucun besoin d’ablation chirurgicale, il peut privilégier le recours à la somnoplastie. Contrairement à la chirurgie classique, celle-ci se base sur une anesthésie locale et l’emploi de la radiofréquence. Cette solution médicale est également moins douloureuse pour les patients.

L’utilisation d’appareils médicaux spécifiques

De nos jours, les fabricants d’appareils médicaux spécialisés ont mis au point des matériels d’orthodontie pour résoudre les cas de ronflement. Il s’agit notamment des orthèses d’avancée mandibulaire encore appelées gouttières. Leur rôle principal est d’élargir le conduit respiratoire au niveau du pharynx et d’empêcher ainsi la survenue de vibrations et donc de ronflements.

Une autre option envisageable reste l’utilisation de la ventilation spontanée en pression positive. Cette voie palliative convient en particulier lorsque les ronflements nocturnes s’accompagnent d’apnées de sommeil. Cette solution se met en œuvre au moyen d’un masque associé à un système automatique de compresseur. Ce dernier se charge d’approvisionner en air l’appareil pulmonaire en continu pendant le sommeil.

L’emploi des médecines alternatives et des remèdes naturels

Ces solutions contre les ronflements ont toutes l’avantage d’être simples à mettre en œuvre et naturelles. Dans le registre des médecines alternatives, la phytothérapie et l‘acupression sont les plus recommandées pour soigner les ronflements. L’aromathérapie a été reconnue aussi efficace contre la ronchopathie. Vous pouvez prendre rendez-vous avec des spécialistes en la matière pour un traitement personnalisé.

En ce qui concerne les remèdes naturels encore dits remèdes de grand-mère, l’huile d’olive est l’une des meilleures solutions utilisées. En effet, compte tenu de ses propriétés anti-inflammatoires et calmantes, elle est adaptée en cas de ronflement pour cause d’usage de tabac ou d’alcool. Pour les personnes souffrant de congestion pulmonaire, le thé d’eucalyptus, l’huile essentielle de menthe poivrée ou la basilique de chine sont des palliatifs indiqués. Enfin, les obstructions nasales peuvent être soignées par une infusion à base de gingembre ou de clou de girofle le soir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *