Quelques remèdes pour traiter les entorses

Une entorse est une blessure qui se produit au cours d’un effort excessif, soit en pratiquant un sport, soit en trébuchant pendant la marche. Elle résulte d’un étirement des fibres de l’articulation pouvant conduire à une déchirure. Les ligaments qui relient le muscle à l’os sont alors fragilisés. L’entorse concerne aussi bien la cheville, le genou que le poignet. La pose d’une attelle est souvent nécessaire mais il existe de nombreux remèdes pour faire face à la douleur et à l’inflammation.

Différentes entorses

Les entorses doivent être traitées selon l’importance de la blessure. Les lésions du premier et du deuxième degré sont caractérisées par une faible douleur, une inflammation limitée et une perte de mouvement relative. Elles peuvent être soignées avec des remèdes assez simples. En revanche, les entorses du troisième degré demande une prise en charge par un médecin. Elles sont reconnaissables par une douleur intense, une inflammation importante et une articulation à faible mobilité.

Dans tous les cas, poser une attelle permet de soulager les symptômes. Ce dispositif médical s’apparente à une prothèse destinée à stabiliser l’articulation. Concrètement, l’attelle a pour fonction d’empêcher les mouvements qui pourraient aggraver la situation. Elle sert aussi à améliorer la guérison du patient

Des remèdes immédiats

Dans les 24 heures qui suivent une entorse légère, il est possible de faire appel à quelques remèdes basiques pour diminuer la douleur.

Tout d’abord, on peut appliquer de la glace sur la blessure pendant une vingtaine de minutes. Il faut toutefois prendre la précaution de mettre la glace dans un sac enveloppé d’un tissu pour éviter le contact direct avec la peau. Cette action permet d’anesthésier la blessure et de réduire l’inflammation.

Ensuite, on peut faire un bandage autour de l’articulation blessée en évitant de trop serrer pour ne pas couper la circulation sanguine. Cela permet de contenir et de stabiliser l’entorse comme le ferait une attelle. Il ne faut pas non plus hésiter à surélever le membre blessé afin d’atténuer l’afflux sanguin.

Enfin, après avoir pratiqué les premiers gestes pour stabiliser l’entorse, l’inflammation doit normalement s’estomper progressivement. On peut alors appliquer des compresses chaudes sur la zone blessé afin d’accélérer l’afflux de sang. Cela favorise l’irrigation des tissus et accélère la guérison. Plonger l’articulation lésée dans un bain d’eau chaude est aussi une bonne solution.

A ne pas faire

Certaines choses ne doivent pas être faites pour soigner une entorse. Par exemple, il est fortement déconseillé de pendre de l’aspirine pour soulager la douleur car elle peut favoriser l’inflammation en fluidifiant le sang.

Il ne faut pas non plus masser l’articulation juste après la blessure. On recommande plutôt de maintenir au repos le membre blessé pendant plusieurs jours, notamment en utilisant une attelle. L’application d’une pommade est cependant possible sur les conseils d’un professionnel de santé.

Bien sûr, il est exclu de pratiquer une activité sportive tout au long de la convalescence. Cela aurait pour conséquence de retarder la guérison mais également d’aggraver la blessure.

Dans tous les cas, ne tardez par à voir un médecin si vous éprouvez une douleur importante ou si vous constatez un gonflement au niveau de l’articulation. Il pourrait s’agir d’une entorse plus grave voire même d’une fracture.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *