Les bases du remboursement des soins dentaires en 2020

  • 6 avril 2020
  • Modifié le : 6 avril 2020
  • Santé
  • 0 commentaire
Les mutuelles tout comme l’Assurance Maladie s’efforcent d’aider les patients en supportant une partie ou la totalité de leurs frais dentaires car sinon, ces derniers seraient trop onéreux pour eux pour qu’ils puissent s’offrir les soins qui leur sont adaptés. Quelles sont les conditions d’un remboursement

Pour les consultations

Les frais de consultation et de soin sont remboursés par l’Assurance Maladie à hauteur de 70 %, le calcul étant fait sur la base du tarif conventionnel, c’est-à-dire le tarif appliqué par les spécialistes du secteur 1. A l’heure actuelle, ce remboursement s’élève à 28 € pour les prestations d’un stomatologiste et à 23 € pour celles d’un chirurgien dentiste. Sont compris dans la catégorie des soins remboursés le soin de carie, la dévitalisation, l’extraction et le détartrage. Il faut savoir que le tarif pour les moins de 13 ans est différent de celui pour les 13 ans et plus. Les premiers sont plus élevés.

Pour les soins et les prothèses dentaires

Autant pour les soins que pour la réalisation de prothèses dentaires, il est conseillé aux patients de se renseigner auprès de plusieurs dentistes parce d’un côté, les tarifs peuvent être très différents pour une même qualité de service et de l’autre côté, toutes les consultations sont prises en charge. Malgré la cherté des soins dentaires, il est possible à chacun d’en profiter et même de manière optimale mais à condition d’être bien couvert par les garanties de complémentaire santé. Selon même le témoignage du Dr David Compagnone, un dentiste à Lyon, la CMU-C prend en charge 100 % de la part complémentaire des tarifs pour les patients bénéficiaires de la CMU.

Pour les soins orthodontiques en particulier

Pourrait-on obtenir un remboursement pour une correction esthétique des dents ? Le choix de recourir aux soins orthodontiques pourrait être pris pour un caprice et pourtant, il y va de la santé psychologique du patient et même de son bien-être compte tenu du fait que l’orthodontie corrige les anomalies de mastication et d’élocution dues au mauvais alignement des dents. Aussi l’Assurance Maladie prend-elle en compte le traitement orthodontique et la première année de contention et même à 100 % du tarif conventionnel mais uniquement pour les personnes âgées de moins de 16 ans. A partir de la deuxième année de contention, la prise en charge est de 70 %. Les consultations, soins et prothèses dentaires sont généralement pris en charge par la Sécurité Sociale et la complémentaire santé. Il s’agit tout simplement pour les patients d’effectuer des devis comparatifs auprès de plusieurs dentistes afin d’optimiser leurs remboursements. Il faut leur cependant supporter les dépassements d’honoraires s’ils choisissent des stomatologues ou des chirurgiens dentistes de secteur 2.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *