Que faut-il savoir sur les savons artisanaux ?

  • 11 mai 2022
  • Modifié le : 11 mai 2022
  • Cosmétique
  • 0 commentaire

Le savon artisanal est l’un des piliers qui revient dans nos habitudes de consommation. Cela nous permet de consommer de manière plus saine et plus responsable. C’est pour cette raison que les artisans savonniers se sont remis au travail pour la conception des meilleurs savons traditionnels. Vous devez en avoir entendu parler. Examinons ces savons de plus près dans cet article.

La saponification à froid

Tous les savons solides doivent être saponifiés. Les savonneries industrielles utilisent la saponification thermique en raison de sa rapidité et de la possibilité de production en série. Les conceptions faites à la main préfèrent se tourner vers la saponification à froid à la main. La saponification n’est rien d’autre que le mélange de corps gras avec des corps alcalins. Dans les temps anciens, les fabricants de savon auraient utilisé des cendres. Aujourd’hui, cet élément est remplacé par de l’eau pétillante.

Les tests thermiques peuvent affecter la qualité du produit. En fait, la “cuisson” supprime certains principes actifs qui peuvent être bénéfiques. On peut citer le fait que la saponification thermique détruit la glycérine, alors que la glycérine hydrate la peau. Par ailleurs, les vitamines contenues dans l’huile peuvent être perdues après la combustion. Pour cette raison, la saponification à froid est la meilleure façon de fabriquer des savons de soin de la peau.

De plus, la température de traitement du savon solide artisanal ne dépasse pas 45°. Les savons artisanaux nécessitent 1 à 2 mois pour sécher et durcir si la production industrielle permet une utilisation immédiate du savon. Par conséquent, la fabrication de savon artisanal demande de la participation et beaucoup de patience.

Le savon à la potasse

Le savon potasse est une version artisanale du savon liquide. L’ingrédient de base est apparemment de la potasse caustique. Il est utilisé pour fabriquer un baume de savon doux que vous diluerez plus tard pour l’utiliser dans un nettoyant pour le corps, un savon pour les mains ou un shampoing.

De ce fait, pour faire du savon liquide, il faut mélanger le corps gras avec de l’hydroxyde de potassium. Ensuite, vous devez choisir les ingrédients en fonction du type de savon que vous souhaitez concevoir. Les ingrédients les plus courants sont l’huile d’olive ou de noix de coco, la glycérine et l’eau déminéralisée. La potasse caustique à 100 % est idéale, mais très rare. Vous pouvez donc utiliser 90% de potasse.

Sachez donc toutefois que la savonnerie dans le Grand Est peut vous fournir les meilleurs savons artisanaux.

Le savon surgras

La version la plus ancienne du savon est la cendre. Les anciens ont découvert que cette substance avait des propriétés nettoyantes. De plus, il est plus agressif que la soude et la potasse. Il est doux pour la peau et apaise la saponification des savons surgras. De ce fait, le produit apporte plus de vertus à la peau.

Pour en fabriquer, il faudra disposer d’une certaine quantité de cendre de bois en échange de 3 parts d’eau déminéralisée ou d’eau de pluie. Choisissez l’huile végétale selon votre préférence. N’hésitez pas à ajouter de l’eau florale ou des huiles essentielles.

Il faudra d’abord faciliter la pénétration des principes actifs de la cendre dans l’eau. La poudre doit être chauffée plusieurs fois dans l’eau jusqu’à ce que le liquide vire au brun. Par la suite, vous passerez à l’étape suivante, la saponification à froid entre l’huile et les eaux grises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *