Dans quoi se cachent les perturbateurs endocriniens ?

Très souvent pointés du doigt comme étant nocifs pour la santé et pour l’environnement, les perturbateurs endocriniens font partie du quotidien. Pourtant, il est difficile de savoir avec exactitude où ces différentes substances très dangereuses se cachent. Cet article fait un tour d’horizon des multiples produits qui en contiennent.

Découvrez des perturbateurs endocriniens dans vos assiettes

Les perturbateurs endocriniens sont à l’origine de nombreux cas de cancers ou diabètes en raison de leur action sur le système hormonal. En effet, bien que vous n’y pensiez pas, l’alimentation constitue le premier lieu d’exposition à ces matières. Que ce soit le bisphénol A, le styrène, les additifs ou les plastifiants, ces composants sont présents dans votre cuisine. Vous les retrouverez notamment dans :

  • Les emballages en polycarbonates ;
  • Les conserves ;
  • Les canettes ;
  • La vaisselle en plastique ;
  • Certains fruits et légumes, etc.

Les perturbateurs endocriniens sont omniprésents. Les aliments gras notamment le poisson, la viande et le lait sont également concernés. Pour cela, il est conseillé de limiter leur consommation pour amoindrir les risques encourus.

Prenez soin de l’air intérieur de votre maison

S’il est évident que les perturbateurs endocriniens font partie du quotidien, il faut souligner que ceux-ci se cachent dans l’air intérieur de votre maison. Cela s’explique par le fait que les différentes substances chimiques présentes dans vos affaires sont progressivement relâchées dans l’air ambiant. C’est le cas des vêtements et textiles synthétiques qui rejettent toutes sortes de fibres que vous finirez par respirer. De même, la décoration de votre maison est un vecteur pour les perturbateurs endocriniens. Que ce soit le canapé, le revêtement de sol et les murs, les objets de décorations, vous devez faire attention, car ces derniers sont parfois traités par des composés perfluorés qui sont nocifs.

De plus, les détergents, les insecticides, les diffuseurs électriques ou même les désodorisants sont autant de produits présents dans votre maison qui renferment des perturbateurs endocriniens. Il vaut mieux les éviter ou alors les utiliser avec précaution. Les produits naturels comme le vinaigre blanc ou le bicarbonate de soude sont des solutions parfaites pour faire le ménager chez vous.

Les produits cosmétiques, important terrain de contamination aux perturbateurs endocriniens

Les cosmétiques sont aujourd’hui incontournables dans le quotidien pour de nombreuses raisons. Les rayons des supermarchés et parfumeries sont, chaque année, de plus en plus étoffés. Cependant, ils sont également des produits qui cachent des perturbateurs endocriniens de toute sorte. La liste des ingrédients qui les composent est tout de même obscure en dépit du fait qu’ils soient strictement contrôlés. L’utilisation quotidienne du parfum, du maquillage ou du vernis constitue un risque de contamination. C’est le cas également des déodorants et laques en spray qui ont la réputation d’être inflammables. C’est justement ce qui devrait attirer votre attention, car ceux-ci sont propulsés au propane qui est un perturbateur endocrinien dangereux.

Il est particulièrement recommandé d’éviter l’utilisation de ceux-ci lorsque vous êtes enceinte ou qu’il s’agit des jeunes enfants. Il est préférable de privilégier les produits naturels qui n’ont subi aucune transformation en dehors du pressage, le broyage, la cuisson et la distillation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *