L’hypnothérapie et les processus automatique

Il y a un processus de désespoir qui amène le patient à demander une thérapie. Dans ce processus, le patient se rend compte que, malgré tous les efforts qu’il déploie, il ne peut pas sortir du problème qu’il a et doit demander l’aide d’un expert. Dans ce processus de désespoir, les solutions qui ne nécessitent pas d’effort, telles que l’hypnose, ont un attrait particulier pour le patient, car ils se sentent incapables de faire quoi que ce soit pour résoudre leur problème.

Le terme hypnose désigne quoi ??

Une interaction entre une personne, l’hypnothérapeute à Strasbourg, et une autre personne ou des personnes, le sujet ou les sujets. Dans cette interaction, l’hypnotiseur tente d’influencer les perceptions, les sentiments, les pensées et les comportements des sujets en leur demandant de se concentrer sur des idées et des images qui évoquent les effets souhaités. Les communications verbales que l’hypnotiseur utilise pour obtenir ces effets s’appellent des suggestions. Les suggestions diffèrent des autres types d’instructions quotidiennes en ce sens qu’elles impliquent que le sujet expérimente la réponse qui suit la suggestion avec succès comme étant involontaire et sans effort. Les sujets peuvent apprendre à utiliser l’hypnose pour eux-mêmes dans l’autohypnose.

L’hypnose se produit dans une interaction entre deux personnes, l’une des personnes hypnotisées laissant la maîtrise de ses processus cognitifs, affectifs et comportementaux à une autre personne, l’hypnotiseur. L’abandon du contrôle est totalement volontaire et peut être repris à tout moment par l’hypnotisé.

Les processus automatique en thérapie

En thérapie, nous devons parvenir à un automatisme dans les changements de comportement que nous introduisons. L’automatisme est obtenu sur la base de la répétition des modifications apportées; mais l’automatisation échappe à notre contrôle selon sa propre définition. En effet, un processus automatique est un processus que nous effectuons sans contrôle conscient; si nous voulons le contrôler consciemment, ce n’est plus automatique.

La méthode pour arriver à automatiser un processus est la répétition du comportement. Nous avons tous connu des exemples : en tant qu’enfants, nous avons appris à marcher ou à garder l’équilibre. Consciemment, le faire consciemment nécessiter des efforts considérables. En grandissant, nous apprenons à conduire et, souvent, nous changeons automatiquement de vitesse, sans réfléchir. On arrive même au travail de la manière habituelle sans savoir comment.

En thérapie, nous devons apprendre que le démarrage des processus automatiques ne peut pas être contrôlé et ne peut donc pas suivre le rythme souhaité par nous (thérapeute et patient). Par exemple, l’accoutumance a lieu en dehors de notre volonté, les habitudes ont la force et refont surface encore et encore. Si le processus d’automatisation n’est pas clair, nous pouvons penser que le traitement a échoué. La patience est la vertu qui doit être appliquée et nous devons avoir confiance dans les processus automatiques qui sous-tendent la consolidation de ce qui se fait en thérapie.

Apprendre à cesser d’essayer de contrôler l’incontrôlable est nécessaire pour le patient. Le patient doit abandonner le contrôle; mais pas entre les mains d’un hypno thérapeute à Strasbourg en tant qu’hypnotiseur, mais en s’appuyant sur ses propres processus automatiques. Dans ce processus, l’autohypnose peut être une référence.

Par exemple, lorsque nous réalisons une exposition dans l’imagination, l’objectif est de renforcer le comportement attaché à nos valeurs et non de faire disparaître l’anxiété. Par conséquent, même lorsque nous nous sentons complètement calmes dans le processus d’exposition, nous devons continuer à automatiser les réponses que nous voulons donner. C’est un processus similaire à la suggestion automatique et il est pratique de le faire en suivant les règles d’induction.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *