L’huile de monoï dans tous ses états

On reconnait facilement ce produit parmi tant d’huile avec son parfum enivrant. Une odeur qui transporte directement ailleurs, et nous transporte en Polynésie, la terre de ses racines. Aujourd’hui, on le voit partout sur le marché du cosmétique et elle y fait des ravages.  Ce qui est tout à fait normal vu les bienfaits et vertus qu’elle apporte.

La fabrication de l’huile de monoï

L’huile de monoï  est une huile d’origine polynésienne. Elle est obtenue à partir de la macération de deux ingrédients : la fleur de Tiaré et l’huile de Coprah qui le produit du dessèchement de l’albumen de la noix de coco. L’appellation monoï est d’origine tahitienne et signifie huile précieuse ou encore huile sacrée. Pour fabriquer l’huile de monoï, la recette originale consiste tout d’abord à préparer l’huile de coprah. On commence d’abord par la fabrication de l’huile de coco. Par la suite, les fleurs de Tiaré sont mises dans l’huile. Le mélange est exposé au soleil pendant plusieurs jours afin d’accélérer le processus de déphasage c’est-à-dire pour que l’huile de monoï apparait sur la partie supérieure du mélange. Après quelques jours, cette huile remonte à la surface pour pouvoir ensuite être filtrée et pour pouvoir rajouter d’autres ingrédients. Cette huile est utilisée quotidiennement par les Polynésiens depuis l’antiquité. Tant pour ses propriétés bienfaisantes et multi- usages mais également pendant les rituelles et les cérémonies religieuses. Elle fait donc constamment partie de la culture polynésienne.

Stop aux idées reçues


Cette huile aux mille senteurs n’est contrairement pas à ce que l’on pense, un produit solaire. L’exposition au soleil avec de l’huile de monoï est fortement déconseillée. Pour un bronzage parfait, opter pour d’autres méthodes et utiliser l’huile juste en guise de protection de la peau après un bronzage ou avant de s’exposer au soleil. L’huile de monoï, quand il est dépourvu d’un indice de protection contre les UV, provoque un effet friture pour la peau si elle est exposée au soleil. Pour éviter donc des brûlures et des picotements après une belle journée à la plage, éviter de se mettre au soleil avec de l’huile de monoï sur votre peau. Ceci est dû au fait que l’huile et le soleil sont une combinaison très dangereuse pour la peau. Lorsque l’huile est en contact avec le soleil, cela provoque le vieillissement précoce et important de la peau.

 

Les bienfaits de l’huile de monoï pour le corps et les cheveux


L’huile de monoï peut très bien s’utiliser tant pour la peau ainsi que pour les cheveux. En été, l’huile de monoï est utilisée sur les cheveux pour les protéger et les nourrir. Elle s’utilise en masque hebdomadaire ou en sérum à appliquer tous les jours. Pour la peau, cette huile peut être utilisée avant ou après une forte exposition au soleil. La propriété hydratante de l’huile permet à la peau de se régénérer et retrouver une douceur incomparable. Pendant l’hiver, la peau peut se dessécher et affiche des crevasses. Pour prévenir tout ça, rien de mieux que l’application de cette huile sur votre peau pour l’adoucir et la nourrir, ainsi qu’y laisser un parfum doux et exotique très apaisant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *