Initiation au vapotage : qu’est-ce qu’une e-cigarette

  • 7 mars 2022
  • Modifié le : 7 mars 2022
  • Non classé
  • 0 commentaire

Par cigarette électronique on entend souvent une sorte d’appareil dont le rôle est de remplacer la vraie cigarette. On l’appelle aussi la capote ou encore l’e-cigarette… Qu’importe son nom, elle a vocation à faire vivre au vapoteur un moment de relaxation. Ce dernier inhale simplement la vapeur sortant de l’e-cigarette qui imite par ailleurs la fumée. La cigarette traditionnelle doit être brûlée d’ailleurs pour être fumée. L’e-cigarette par contre a besoin d’une e-liquide pour fonctionner. Dans les lignes suivant tout ce qu’il faut savoir sur le monde passionnant du vapotage.

Plus en détail : la cigarette électronique

Comme son nom l’indique, la cigarette electronique est en réalité un petit appareil capable de transformer l’e-liquide en vapeur. Son principe de fonctionnement est relativement simple. Il est composé de 3 éléments distincts, le réservoir, l’aérosol, la batterie et l’embout. L’ensemble forme un système ingénieux assurant à l’utilisateur une expérience unique et satisfaisante.

–          Le réservoir d’e-liquide

Celui-ci est sans aucun doute l’un des éléments les plus importants de la cigarette électronique. Il contient l’e-liquide qui sera transformé en vapeur. Il ne s’agit pas d’un contenant banal comme beaucoup de profanes le pensent. En fait, le réservoir est conçu pour supporter une très forte température interne. Aussi, on le fabrique en général avec un matériau spécifique, le pyrex ou le verre borosilicaté. Ce dernier est d’ailleurs très malléable. Il existe des modèles d’e-cigarettes avec des réservoirs de forme ovale, clinique ou bien rectangulaire. Le réservoir peut être amovible ou bien fixe. Dans ce second cas, elle équipe en général les cigarettes électroniques jetables que l’on ne peut plus utiliser, une fois vide.

–          L’aérosol ou l’atomiseur

Cet élément de la cigarette électronique. Son rôle consiste tout simplement à transformer l’e-liquide en vapeur. On l’appelle également le clearomiseur. Relié au réservoir, il se compose de la résistance qui chauffe à une température assez importante et du drip tip qui ajoute la saveur à la vapeur.

L’atomiseur se relie à la batterie par un simple pin pour les modèles d’e-cigare avec réservoir détachable. D’ailleurs, il existe des déclinaisons dont les pièces sont entièrement démontables. Aussi, il est plus facile de les nettoyer ou de les remplacer en cas de détérioration.

La résistance dont la puissance se mesure en ohm est formée de coils et de coton. Lorsque l’e-liquide passe à travers elle, celle-ci se vaporise. En général, les modèles d’e-cig ne dépassent pas une valeur de 1 ohm de résistance.

De quoi se compose une e-liquide ?

Cette dernière est un mélange de bases et d’arômes. On ne choisit pas n’importe quel composant dans ce cas. Actuellement, tous les e-liquides sont composés à 90 % de propylène glycol et de glycérine végétale. Sans le premier, aucun arôme ne peut sortir de l’embout. La vapeur aura un goût désagréable. La glycérine par contre est celle qui donne son épaisseur à la vapeur.

À la GV et au PG, on ajoute en général des arômes. Celles-ci sont d’une extrême variété en allant des simples saveurs comme le raisin ou le chocolat aux mélanges complexes DYU.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *