Pourquoi faire appel à un ostéopathe en cas de douleurs articulaires ?

  • 9 décembre 2020
  • Modifié le : 9 décembre 2020
  • Santé
  • 0 commentaire
Créée par Andrew Taylor Still, l’ostéopathie est une méthode de soin manuelle préventive et curative visant à voir le corps comme un tout. C’est une médecine de première intention, c’est-à-dire que vous n’avez pas besoin d’aller voir votre médecin généraliste avant de consulter votre ostéopathe. Elle cherche à diagnostiquer et à traiter les pertes de mobilité des tissus et des articulations pouvant perturber l’état de santé du corps humain. Elle se base sur une connaissance approfondie de l’anatomie et de la physiologie. C’est justement l’intervention de l’ostéopathe dans le traitement des douleurs articulaires qui est notre préoccupation. Pourquoi faire appel à un ostéopathe en cas de douleurs articulaires ?

La consultation pour douleurs articulaires chez l’ostéopathe : comment ça se passe ?

Avant de procéder au traitement, l’ostéopathe va réaliser un interrogatoire approfondi sur votre motif de consultation et les différents antécédents traumatiques et chirurgicaux. Ainsi, au moment du traitement, l’ostéopathe va réaliser différentes techniques structurelles, tissulaires, viscérales ou crâniennes. A la fin de la séance, votre ostéopathe vous donnera toute une série de conseils et de conduites à tenir en fonction de votre motif de consultation. Lorsque vous souffrez de douleurs articulaires, nous vous recommandons de consulter rapidement un ostéopathe près de chez vous. Au cours de la consultation, il essayera de vous faire craquer. Ce craquement est dû à un ensemble de techniques structurelles ou articulaires de haute vélocité et de basse amplitude, et qui ont pour but de redonner à l’articulation toute la mobilité et de relâcher le système musculaire. Même si entendre un crac peut faire peur, la technique utilisée par l’ostéopathe est non douloureuse et respecte l’amplitude physiologique articulaire. Les cracs souvent entendus sont dus à une bulle d’air formée dans l’articulation. L’ostéopathe va réaliser une décoaptation de l’articulation, et à ce moment, la bulle de gaz se formant produira un bruit : c’est le crac. Mais, lors d’une consultation pour douleurs articulaires, il utilisera également des techniques tissulaires viscérales ou encore crâniennes.

Les motifs de consultation les plus fréquents pour douleurs articulaires

En France, la dorsalgie et la tendinite sont les premiers motifs de consultation en ostéopathie.
  • L’ostéopathie en cas de dorsalgie : la dorsalgie est une douleur de la zone dorsale. Elle est située entre le cou, le bas du dos et les omoplates. Elle est assez fréquente et peut avoir différentes origines. Elle peut découler de causes mécaniques comme les troubles de la posture ou peut être aussi traumatique comme une chute, ou inflammatoire dans le cas d’une arthrose. La douleur peut souvent irradier au niveau des côtes, par l’intermédiaire des nerfs costauds. Cette douleur peut également être augmentée à la flexion ou à la rotation du tronc. Après un diagnostic d’exclusion, l’ostéopathe réalise toute une série de tests et de traitements visant à redonner toute la mobilité à la zone dorsale et aux zones environnantes. A la fin de la séance, il demandera au patient un traitement d’apport de chaleur, des étirements spécifiques dans le but d’éviter toute récidive.
  • La tendinite est une inflammation des tendons. On retrouve une douleur à la palpation, à l’étirement et à la contraction du muscle. Elle touche principalement les sportifs. Elle est due à une sollicitation répétitive des tendons, mais cela peut être du à des problèmes d’intolérance alimentaire ou des maladies inflammatoires. L’ostéopathe va redonner toute la mobilité des zones environnantes. Cela permettra aux tendons de travailler de la meilleure des façons. Si vous souffrez de cette maladie, en complémentarité de l’ostéopathie, consultez votre médecin généraliste pour un traitement adapté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *