Comprendre la lipectomie d’aspiration avant de se lancer

Nombreuses sont les méthodes élaborées par la médecine et chirurgie esthétique pour éliminer les graisses qui s’accumulent dans les différentes régions du corps. La lipectomie d’aspiration est l’une d’elles. Quelles sont ses promesses, quelles sont les zones qu’elle traite et quels sont ses risques, c’est ce que nous allons voir dans cet article.

Que promet la lipectomie ?

Tout d’abord, la lipectomie d’aspiration est une technique esthétique d’amincissement qui permet de ne retirer du corps que les dépôts adipeux localisés. Elle ne traite pas l’obésité mais efface ses manifestations sans passer par la pratique d’efforts physiques pénibles. Elle bénéficie des avantages nouvellement apportés sur la liposuccion dont notamment son caractère beaucoup plus indolore, la sécurité de l’opération et la réduction de la perte de produits sanguins. Son efficacité tient du fait que le tissu adipeux supprimé empêche une nouvelle accumulation de graisse dans la zone traitée. La qualité du résultat est grandement dépendante de l’élasticité de la peau du patient.

Les régions ciblées par la technique

De la tête aux chevilles, la lipectomie d’aspiration peut intervenir. Par la rhytidectomie, elle affine votre menton et votre cou. Elle est la solution pour une diminution mammaire autant chez les femmes que chez les hommes à trop fortes poitrines. Elle peut être autonome ou bien venir en complément d’une chirurgie abdominale pour aplatir votre ventre. Elle permet d’éliminer les poignées d’amour et affiner la hanche. Votre culotte de cheval est un ennemi qu’elle vainc aisément. Elle débarrasse vos cuisses, genoux et chevilles des boursouflures causées par l’excès de graisse.

Les conséquences désagréables de l’intervention

A l’instar de toute intervention en médecine ou chirurgie esthétique, la lipectomie d’aspiration implique quelques risques ainsi que quelques imperfections sur les résultats. L’ecchymose est inséparable de cette technique mais peut être réduite grâce à l’adoption d’un vêtement avec mousse à revers adhésif. Les cicatrices au niveau des incisions sont également inévitables mais le chirurgien s’efforce de les rendre autant que possible facile à dissimuler. Pour ce qui est de la peau après l’opération, des irrégularités peuvent apparaître de même qu’une pigmentation inesthétique. Sentir une brûlure au niveau des zones traitées est par ailleurs possible pendant la phase de récupération.
La lipectomie d’aspiration est la solution idéale pour ceux et celles qui souhaitent se débarrasser de manière permanente de leurs excès de graisses, qui sont prêts à avoir des cicatrices quand même dissimulables et supporter quelques sensations désagréables durant la phase de guérison. Sachez néanmoins que le résultat définitif, c’est-à-dire l’amincissement avéré, ne s’obtient qu’au bout de 6, voire 9 mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *